Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2013-08-03T09:00:49+02:00

Le rendez-vous lecture # 104 # challenge estival

Publié par Emmanuelle

Me revoilà avec un de mes livres de ma pile à lire estivale.

Faites-vos jeux, alors qui est l'heureux gagnant cette fois-ci ? La dernière fois c'était ici.

Petit rappel des concurrents :

Le rendez-vous lecture # 104 # challenge estival

Et le gagnant est :

Le rendez-vous lecture # 104 # challenge estival

Miss Mackenzie d' Anthony Trollope

 

L'auteur : je l'ai découvert grâce à la communauté Babelio. Sur ce site, quand on rentre un livre dans sa bibliothèque en vue de le chroniquer ou pas, une liste d'ouvrages dans la même veine est proposée. C'est ainsi que j'ai découvert Anthony Trollope que j'orthographie très mal régulièrement...

Anthony Trollope (1816-1882) est un auteur victorien. Il est un des romanciers britanniques célèbres. Il fut très prolifique. Parmi ses écrits, se distinguent les romans des Barchesters novels, situés dans le comté imaginaire de Barchester, ou la série des Palliser novels où il fait une satire sociale des hommes influents de l'époque.

Son œuvre permet de comprendre l'Angleterre victorienne.

Bien sûr, j'ai choisi un livre qui n'appartient pas à ces deux séries, sinon c'est trop simple...

 

L'histoire : Margareth Mackenzie est une vieille fille de 35 ans quand l'histoire commence dans le Londres victorien.

Elle est issue d'une famille de la haute société écossaise du côté paternel. Son père, n'était qu'un simple fonctionnaire qui meurt alors qu'elle n'a que 19 ans. Ses deux frères aînés ont eu la chance d'hériter une grosse somme d'un oncle maternel. Thomas, le plus âgé, s'est établi comme marchand avec divers revers de fortune. Il est marié et a de nombreux enfants. Il est associé avec Mr Rubb. Walter, le cadet, a la même profession que son père. Il est en mauvais santé, a placé son argent et vit chichement. Néanmoins, c'est lui qui accueille sa sœur. Elle va alors prendre soin de lui jusqu'à son décès.

Le récit débute après la mort de Walter. Contre toute attente, il a légué sa fortune à Margareth. Surprise, elle, qui n'a eu qu'une vie d'ennui et misérable à Londres, décide d'aller s'établir à Littlebath avec une de ses nièces, Suzanna. Elle adopte cette jeune fille afin de lui donner une bonne éducation pour lui permettre d'avoir une vie plus agréable que la sienne. Thomas et sa femme acceptent difficilement car ils espéraient hériter tout comme leur cousin John Ball. Ce dernier aurait du hériter à la place des deux frères au préalable, si son père et son oncle ne s'étaient brouillés...

Commence alors une vie différente pour Margareth. Elle doit faire des choix ! Doit-elle faire partie des personnes joyeuses de la petite ville ou suivre les préceptes austères du pasteur Mr Stumfold ?

Elle doit aussi faire face à trois galants qui lui proposent le mariage. L'associé de son frère, Samuel Rubb, qui en profite pour lui emprunter une grosse somme d'argent pour renflouer la société. Son cousin, John Ball, veuf et père de famille nombreuse, qui deviendra baronnet mais qui n'a point de fortune. Sans oublier, le révérend Maguire qui veut profiter de la fortune de la demoiselle pour prendre la place de Mr Stumfold...

Margareth va alors se révéler bien moins docile que ne l'espéraient les trois hommes. Cette femme, bonne et généreuse sait ce qu'elle veut. Quand un revers de fortune arrivera, elle prendra conseils auprès de son notaire Mr Slow et de son cousin en qui elle a, non sans raison, toute confiance...

 

Mon avis : Un roman très intéressant même si parfois, les aspects d'héritage et de rentes prennent un peu trop de place dans le récit.

Margareth Mackenzie est surprenante et attachante. Sa bonne éducation et son empathie toucheront tous ses galants. Si ils sont au départ intéressés, ils finissent par en tomber amoureux pour ses qualités. Lorsqu'elle devra affronter les pires tourments, elle fera face et sera épaulée par diverses personnes dont Mme Mackenzie. Sa famille écossaise reprend contact avec elle dans cette occasion et sait la soutenir. Seule Lady Hall restera hostile car trop aveuglée par les conventions de l'époque.

Le style de l'auteur a cependant un peu vieilli. Il interpelle "ses lectrices" et j'ai trouvé dégradant qu'il estime cette histoire juste intéressante pour un lectorat féminin. Miss Mackenzie a largement sa place parmi les héroïnes victoriennes.

 

Bonne lecture et excellent week-end !

 

Je retourne dans mon Angleterre victorienne pour deux récits encore. Je me demande si je ne vais pas essayer d'étoffer un peu plus cette liste... Des suggestions ? Je rappelle que j'ai déjà lu tout Austen et les demoiselles Brontë.

Le rendez-vous lecture # 104 # challenge estivalLe rendez-vous lecture # 104 # challenge estival

Voir les commentaires

commentaires

rose-marguerite 24/08/2013 21:18

C'est un roman que je ne connaissais pas et que j'emprunterais bien un jour.

Emmanuelle 25/08/2013 11:12

Il est très bien mais c'est celui que je mettrais en 4ème place dans cette liste de quatre. Les quatre m'ont plus mais j'ai quand même des petites préférences....

chez laramicelle 04/08/2013 13:08

coucou , la fin de ton article me renseigne bien sur ce livre; c'est le genre que je n'apprécie pas;
et des romans sur l'ère victorienne, non je ne vois pas
mais je suis un magnifique blog de lecture qui pourrait te renseigner,
le monde de george;
(une admiratrice de george sand)
elle m'avait renseigné sur une question qui me taraudait depuis 1972 quand j'ai passé l'EN
bonne lecture

Emmanuelle 04/08/2013 14:05

Merci, j'irai certainement traîné par là prochainement...
Bon dimanche !

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog