Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2013-07-29T09:00:02+02:00

Le rendez-vous lecture # 103 # challenge estival

Publié par Emmanuelle

Cet été point de départ en vacances, alors je me suis demandée comment voyager quand même. Comme d'habitude, je me suis tournée vers mes livres et tout de suite, j'ai su que mon été serait Anglais et historique.

J'ai choisi de me constituer une pile de livres à lire estivale ayant pour thème l'Angleterre du 18ème siècle. Le vrai challenge étant de ne pas relire mais découvrir des récits.

Ma petite sélection :

Le rendez-vous lecture # 103 # challenge estival

J'ai décidé de commencer par un auteur que je connaissais depuis peu et dont j'avais eu le coup de foudre pour son titre le plus connu il y a quelques semaines : ici !

J'ai lu avec un énorme plaisir et en un temps assez record les 564 pages de cette histoire :

Le rendez-vous lecture # 103 # challenge estival

La Dame du manoir de Wildfell Hall d'Anne Brontë.

J'avais repéré ce livre dans le magasin culturel que nous fréquentons bien trop souvent et bien que j'avais décidé de ne plus acheter de livres, je n'en avais fait qu'à ma tête ! Et je m'en félicite. Si vous le voyez, faites de même !

 

L'auteur : Anne Brontë est la plus jeune sœur de la célèbre famille.

Tout comme Charlotte ou Emilie, elle est devenue écrivain à une époque où les femmes commençaient à se faire publier sous des pseudonymes d'hommes. Je ne développerai pas trop sa vie dans ce billet car je l'ai fait dans celui-ci.

Elle était la plus jeune mais elle est celle qui a été élevée entièrement dans le presbytère familial de Hawford. Elle a assisté à toute la déchéance de Branwell, ce frère sur qui tous les espoirs de la famille étaient reportés. Branwell qui essuiera échecs professionnels divers et crises de déchéances liées aux drogues et alcools. Il sera cette figure masculine tourmentée dans les œuvres de ses sœurs, le fameux Heathcliff ou Mr Huntington...

 

L'histoire : Automne 1827, Mrs Helen Graham et son jeune fils, Arthur arrivent dans un manoir délabré celui de Wildfell Hall. Cette demeure isolée ne garantit pas leur tranquillité car très vite, ils suscitent la curiosité des habitants des environs.

Gilbert Markham, le narrateur, un prospère éleveur, va tomber sous le charme de cette femme mystérieuse. Mme Graham a beau être très secrète et assez froide pour décourager toute ardeur, Mr Markham est conquis.

Le mystère entourant la vie de cette femme va alors alimenter des rumeurs auxquelles l'amoureux transi ne veut prêter foi jusqu'au jour où il surprend Helen en pleine conversation avec le propriétaire du manoir en ruine...

 

Mon avis : Un bijou et une modernité incroyable pour ce récit qui date de 1848.

Une écriture actuelle car deux narrateurs se croisent dans ce passionnant roman. D'abord, Gilbert Markham qui écrit à son meilleur ami, le mari de sa sœur. Il lui raconte sa rencontre avec Mme Graham, ses espoirs (il est un peu arrogant au début de l'histoire), ses doutes, son amour et ses tourments. Au cours de son récit, Mme Graham va appuyer ses dires et donner un éclairage différent à cette histoire en confiant son journal intime à Gilbert afin qu'il le lise pour se faire son opinion sur elle. Nous la découvrons, jeune demoiselle, protégée de son oncle et sa tante, à la veille de faire son entrée dans le monde à Londres. Très vite, le jeune Helen va tomber amoureuse d'un homme qu' elle pense pouvoir sauver de ses mauvaises fréquentations et habitudes. Le pauvre Markham, intervient quelques fois pour donner ses impressions sur cette lecture. Puis il reprend son récit pour nous conter la fin de cette histoire.

Comment la jeune Anne Brontë a-t-elle pu imaginer une telle histoire à vingt ans ? Elle sait parfaitement brosser les petites habitudes de la bonne société anglaise rurale.

Elle est aussi crédible dans les propos de Gilbert que dans ceux d'Helen.

Elle dépeint les conditions d'épouses avec perfection alors qu'elle ne fut jamais mariée, comme ses sœurs et elle n'a pu s'inspirer de sa mère morte quand elle était jeune.

Le style est vif, les personnages sont entiers. Certains sont détestables comme Arthur Huntington ou Lady Lowborough, d'autres ne sont que bonté comme Millicent Hattersley ou la brave nurse Rachel. Mais personne n'est blanc ou noir, chacun a ses nuances.

Le sujet du livre (que je ne dévoilerai pas pour votre plaisir de lecture) fit scandale à l'époque. Charlotte Brontë empêchera la republication de l'ouvrage pour ce motif après la mort d'Anne. C'est bien dommage car cette Dame de Wildfell Hall vaut les Hauts de Hurlevent très largement pour moi.

Un excellent moment de lecture que je ne peux que conseiller même sur une plage car les chapitres s'enchaînent comme dans un excellent policier.

 

Bonne lecture !

 

Je repars pour l'Angleterre où je navigue au fil des pages entre une petite ville balnéaire et Londres...

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires
L
Dans ma pal, je devrais l'en sortir bientôt, du moins je l'espère :) !! J'ai hâte de le lire.

J'ai vu que tu avais également sélectionné Nord et Sud ? Je te le conseille, jette-toi dessus ;) ! Un de mes livres doudous, c'est un gros coup de cœur :).
Répondre
E
Il est lu et même commenté sur mon petit blog. Je l'ai adoré et je pense très sérieusement lire d'autres romans d'Elizabeth Gaskell....
L
Dans ma PAL, et un des prochains que je vais lire. Je suis très impatiente :) !
Répondre
E
Alors, excellente lecture !
S
ça m'a l'air tout à fait sympathique comme roman, en plus avec une fin scandaleuse ;) ! Je le note !
Sinon j'ai lu ce w-e le parfait bouquin de vacances : "les Etranges talents de Flavia de Luce" d'A. Bradley (10/18) : la campagne anglaise, une héroïne très futée, mystérieux cadavre gisant au milieu des concombres, des timbres victoriens, un secret enfoui .... et beaucoup d'humour. Lecture très agréable !
bizzz
Répondre
E
Je note, je note, ça m'a l'air très bien comme lecture !

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog