Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-10-03T07:17:00+02:00

Mon premier atelier d'écriture

Publié par Emmanuelle

J'ai enfin franchi le pas. Depuis le temps que cela me démangeait, j'ai pris mon courage sous le bras et je me suis inscrite à un atelier d'écriture.

Les enfants ont leurs activités extra-scolaires, je viens de trouver la mienne.

Vendredi soir, pour la première fois, j'ai pris des feuilles, ma trousse et direction un village au fin fond de ma campagne bourguignonne. J'avais rendez-vous avec un de mes rêves, partager mon goût de l'écriture.

J'ai fait la connaissance d'un petit groupe qui se rencontre depuis pas mal d'années. Nous sommes deux nouvelles et comme d'habitude, je ne connaissais personne. Mais au diable ma timidité et fonçons vers la nouveauté.

Le cours a débuté par la lecture du devoir de vacances de chacun des anciens membres et là, panique à bord, ils sont doués, très doués. J'ai failli rassembler mes affaires et courir à ma voiture....

Puis vint le tour de quelques exercices de chauffe et je m'en suis tirée avec plus ou moins de réussite.

Pour finir la séance, nous avons fait des cadavres exquis qui seront notre devoir pour le prochain cours.

Nous avons chacun inscrit des mots à tour de rôle pour former une phrase fantasque.

Pour la prochaine fois, je dois faire un petit texte qui explique ma phrase. Voici, celle que le tirage au sort m'a attribué :

"Le monstre orgueilleux caresse les cornichons d'or dans les rues".

 

Et bien, hier soir, très en forme, j'ai jeté l'ébauche de mon texte que j'ai retravaillé au réveil. Je vous en donne l'exclusivité, histoire de voir ce que vous en pensez, alors bonne lecture et soyez indulgent c'est mon premier texte :

 

Le monstre orgueilleux caresse les cornichons d’or dans les rues.

 

            Clothaire Sénéchal est un homme atypique. Il n’est pas de ces gaillards dont on se souvient avec plaisir. Clothaire Sénéchal est une gueule cassée. Un homme écorché par la Grande Guerre. Il promène sa jeunesse sacrifiée dans les rues de sa ville natale. Il fait partie de cette espèce en voie de disparition les jeunes hommes de l’Est de la France.

 

Cet homme solitaire se méfie des humains. Il tourne vers sa terre malmenée toute son attention. Il a décidé que son royaume serait son potager. Il règne sur son terrain et en connaît chaque sillon. Il a délimité en zones chaque motte. Aucune invasion n’est permise, chaque plant se doit de garder sa tranchée.

 

Clothaire Sénéchal est un jardinier intransigeant. Il passe en revue chacune de ses semences. Son pêcher mignon reste les cucurbitacées. Il aime ses légumes difformes à la peau épaisse et rainurée. Son plant de campagne provient de légumes primés lors du grand concours de la foire agricole de Commercy. Seuls les médaillés sont retenus et implantés dans les divers rayonnages. Il ne peut donner que le meilleur à cette terre dévastée.

 

Alors, le don de Clothaire Sénéchal opère. Les bourgeons se développent, les fleurs se pollinisent et les fruits s’épanouissent. Le potager devient corne d’abondance. La terre meurtrie rend à son roi sa gratitude.

 

La dernière fierté de Clothaire Sénéchal se trouve être un cornichon panaché. L’objet de son affection croît au milieu des ramages depuis quelques mois. Les insectes ont été repoussés, la terre a été fumée et le feuillage régulièrement inspecté.

C’est aujourd’hui qu’ils arrivent à maturité. Les doigts habiles cueillent les futurs condiments. Ils en effleurent chaque aspérité. Ce contact fait naître une grimace qui se veut sourire sur ce visage boursouflé et rapiécé.

Les cornichons reposent ensuite dans la musette, prêts à être emportés vers l’humble domicile. Le défilé peut commencer.

Ainsi chemin faisant, le monstre orgueilleux caresse les cornichons d’or dans les rues.

 

Alors à votre avis, le contrat est rempli ? Dire qu'il me faut attendre la mi-octobre pour recommencer, il me tarde déjà !

 

Bonne semaine !

Voir les commentaires

commentaires

feedautomne 24/10/2011 11:25


Contrat parfaitement exécuté. Comme tu as pu le constater, il suffit d'une petite tasse de thé ou de café, de quelques sourires échangés, pour que la plume créative se remette en route comme au
temps de l'enfance et des mondes imaginaires. Ce sera un plaisir de connaître la suite de tes ateliers d'écriture. (Délicieux Mari et moi, nous avons fait cela aussi, un moment, c'était très gai).


Emmanuelle 24/10/2011 17:36



Je vis de bons moments pendant ces ateliers et en ce moment, ils sont très précieux pour moi.



kangourou 89 04/10/2011 14:55


Bravo ! Tu as brillament assuré ce challenge.
Bisous


Emmanuelle 04/10/2011 18:12



Merci !



tuntunette 03/10/2011 20:09


he bien tu es sacrement douée !!!!!!!!!

on est dans le jardin et j'ai dejà en tête le visage de Clothaire , dis donc bizarre comme sujet !?
en tout cas bravo !!! pour moi c'est parfait lol!!!!!


Emmanuelle 04/10/2011 18:12



Le sujet était effectivement bizarre. Je me suis bien creusée la tête et j'ai hâte de présenter mon texte au groupe.



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog