Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2014-09-12T17:00:51+02:00

Le rendez-vous lecture # 123 #

Publié par Emmanuelle

Honte à moi d'avoir complètement délaissé les lectures sur mon blog ces deux derniers mois. Je viens de m'apercevoir que ce n'est pas un mais trois romans qui n'ont pas été mis en avant ici.

 

Contrairement à mon habitude, je vais aujourd'hui vous présenter le livre que je viens juste de finir et qui m'a accompagnée une partie du mois d'août.

 

Vous savez que je suis une championne de la résolution. Je prends des résolutions tous les jours. J'en tiens certaines sur la durée et d'autres ressemblent fort à celles prises les jours de l'an !

Une de mes résolutions était d'arrêter de me précipiter sur la lecture de livres encensés par les critiques, la presse et autres médias dès leur sortie afin de ne pas être déçue. Cette mésaventure m'ayant été trop souvent arrivée à mon goût.

Mais en 2014 un "buzz" littéraire m'a fait changé d'avis : Pierre Lemaître, Au revoir là-haut (le rendez-vous lecture 116).

Cette résolution ayant une brêche, j'ai pu la piétiner allègrement avec ce titre :

La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert, Joêl Dicker

 

Certes avant de me jeter à l'eau, j'ai repéré que ce livre avait un prix qui ne m'a jamais déçu à ce jour : le Goncourt des lycéens. Autant le Goncourt n'est pas toujours à mon goût, autant son petit frère remporte mes suffrages.

Alors oui, je sais ce livre est sorti en 2012 et tout le monde en a entendu parler mais sa réédition en poche m'a permis de le commander à un prix très raisonnable pour ma tablette.

 

L'auteur : Joël Dicker est très jeune et suisse roman.

Joël Dicker écrit bien et a eu avec ce roman une aura incroyable que cela soit à la télé, dans la presse ou sur les réseaux sociaux.

Je suis certaine qu'il croisera à nouveau ma vie de lectrice.

 

L'histoire :

2008, les Etats-Unis sont en pleine période pré-électorale Obama et le nouvel écrivain à la mode, Marcus Goldman, connait l'angoisse de la page blanche. Son deuxième roman ne vient pas et il angoisse. Il reprend alors contact avec son mentor d'université, le grand Harry Quebert. Ce dernier l'encourage à quitter New-York pour venir se ressourcer auprès de lui dans le New Hampshire à Aurora.

Peu après son arrivée, les jardiniers découvrent un squelette dans le terrain d'Harry Quebert. Ce corps a avec lui le manuscrit main des Origines du Mal, le grand livre d'Harry. Très vite, il est accusé de meurtre. Le corps est celui de Nola Kellerman, jeune fille de 15 ans, disparue de la petite ville d'Aurora depuis le 30 août 1975.

Tout compremet Harry d'autant plus qu'il avoue avoir eu une liaison avec cette jeune fille. Elle est le grand amour de sa vie, la raison pour laquelle il n'a jamais pu quitter Aurora.

Mais Marcus ne croit pas en cette culpabilité et décide alors que son deuxième roman sera celui de son enquête pour découvrir la vérité sur cette affaire.

 

Mon avis :

Ce livre n'est pas qu'un roman policier. Il n'est pas non plus un roman de filiation, ni un roman sentimental, ni la chronique d'une petite bourgade des Etats-Unis des années 70 à nos jours. Non, il est le tout à la fois et plus encore.

Ce livre est très habilement mené et les rebondissements des deux cents dernières pages sont nombreux et efficaces.

Marcus est un homme qui s'est construit grâce aux précieux conseils de son professeur de fac, Harry Quebert. Une relation digne d'un père à son fils s'est établie entre eux. Chaque conseil sert d'avant propos aux chapitres. En retrouvant la portée de cet enseignement, Marcus retrouve l'écriture mais surtout découvre ou redécouvre Harry Quebert.

Nous sommes à la fois dans les pensées de Marcus mais aussi dans les échanges des nombreux protagonistes aux diverses périodes balayées. Il y a des retours en arrière, des extraits de correspondance, des retranscriptions brutes d'entretien... Nous enquêtons avec Marcus et la police. Nous nous posons alors la grande question de ce livre : qu'est-ce que la Vérité ? Suivant l'état de nos découvertes qu'est-ce que la Vérité ? Une impression, une intime conviction peut-elle avoir la force de la vérité ?

 

Au final, un très bon roman qui a mérité toute la publicité faite à sa sortie et qu'il aurait été très idiot de ne pas lire. Alors vous aussi découvrez cette Vérité sur l'affaire Harry Québert.

 

Bonne lecture !

Voir les commentaires

commentaires

monique 13/09/2014 22:02

on commence à le lire et, on ne peut plus s' arrêter, j'ai adoré.
je te recommande un livre de ROBERT GOOLRICK
arrive un vagabond à découvrir;
les journées sont vraiment trop courtes, il a tellement de livres que j' ai envie de lire.
bonne lecture
MONIQUE

Emmanuelle 14/09/2014 20:47

Totalement d'accord avec toi, il y a tant de livres qui me tentent....

anikenitet 12/09/2014 23:54

Oh, la la ma pal est de plus en plus haute, c'est terrible pourquoi tant de tentation !!?? Douce soirée !

Emmanuelle 13/09/2014 08:00

Bon week-end ! Je finis à l'instant un roman et suis en pleine angoisse de choix devant ma pal...

NiniDS 12/09/2014 20:57

Je l'ai lu et j'ai adooooooooooré !! j'avoue que je n'ai pas regretté non plus d'avoir suivi les avis positifs sur ce roman... comme tu dis, un roman assez inclassable, mais passionnant..
Dans le style "j'ai lu beaucoup de choses positives et j'ai bien fait de l'acheter", je te conseille aussi "la couleur des sentiments"....
Bises, belle soirée.

Emmanuelle 13/09/2014 07:59

J'ai lu et adoré ce livre aussi et je trouve son adaptation ciné très réussi.

clauderose 12/09/2014 19:22

Merci pour ton commentaire, on parle beaucoup de ce livre, et je n'ai pas osé l'acheter, car je déteste le romans policiers, et j'ai peur de ne pas dépasser les premières pages???

Emmanuelle 12/09/2014 20:16

Mais ce n'est pas un policier. C'est bien plus un roman sur l'admiration d'une personne, sur les personnalités de chacun... ce roman est comme une poupée russe.

martichat 12/09/2014 18:18

J'ai craqué aussi pour ce livre, j'allais presque dire "malgré" toutes les pubs élogieuses (qui me déçoivent souvent aussi)... et je n'ai pas regretté non plus ce choix. J'ai beaucoup aimé l'ambiance générale du livre, les rapports entre l'auteur et son Harry de prof, le suspense qui n'est pas négligeable et la peinture d'un certain milieu estudiantin américain.

Emmanuelle 12/09/2014 18:55

Tout a fait d'accord avec toi. En ce moment je me tâte par rapport au dernier Emmanuel Carrère dont toute la presse fait les éloges... La rentrée littéraire c'est terrible !

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog