Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2014-04-10T07:00:22+02:00

Quand je suis le lapin blanc...

Publié par Emmanuelle

Le temps est une notion très étrange. Je dirais même qu'elle est élastique et totalement subjective.

Quand j'étais enfant, je trouvais le temps long. Je pouvais m'ennuyer pendant des heures ! Les années scolaires étaient interminables et les vacances scolaires estivales aussi. Je n'osais pas le dire tout haut, mais j'étais très heureuse de reprendre enfin le chemin de l'école.

Quand je suis devenue ado, j'ai trouvé que le temps était toujours long, surtout les dimanches familiaux ou certains cours du lycée. Puis, j'ai découvert que les heures défilaient très vite le soir et qu'il était déjà l'heure de rentrer pour ne pas dépasser l'heure du couvre-feu paternel.

Quand je suis devenue adulte, il a pris encore une autre forme. Le vendredi n'arrivait jamais et le lundi matin était déjà là, la journée du samedi étant finie avant même d'avoir eu le temps de la voir passer.

 

Et depuis quelques semaines, j'ai la très désagréable sensation que c'est le changement d'heure tous les jours ! Je suis sure qu'il me manque au moins une heure par temps de journée :

- une heure le matin, pour rester un peu plus longuement sous la couette, pour ne pas me coiffer, me brosser les dents et finir de m'habiller en même temps, pour ne pas devoir dépasser les limitations de vitesse pour arriver un petit peu en avance comme j'aime pour me mettre en route au bureau.

- une heure en fin de journée, celle entre le trajet de retour et la préparation du repas du soir.

- une heure le soir quand les enfants sont couchés, la promenade de Doug faite, mon pyjama enfilé et le film déjà commencé. Résultat, au lieu de pouvoir tricoter sur mon canapé avec un chat qui ronronne sur mes jambes, je suis debout à tourner et devoir aller déjà me coucher sans avoir tricoter la moindre maille.

 

Alors oui, je suis le lapin blanc d'Alice. Je cours après le temps et je ne le rattrape jamais. Je ne le vois même pas, il est tellement loin hors de ma portée.

Et vous, vous le vivez comment le temps qui passe ?

 

Ce week-end, j'ai profité d'une coupure d'électricité qui n'en finissait pas pour m'autoriser une sortie.

Pour la première fois, une petite ville, que je traverse tous les jours en allant à mon nouveau travail, organisait des puces de couturière.

Alors, oui, ma pile de repassage était impressionnante mais sans électricité, elle allait de toute façon restait à la même taille.

Oui, il fallait faire des lessives, mais toujours ce souci d'électricité.

Oui, il fallait passer l'aspirateur, seulement lui aussi est électrique.

D'accord, j'aurais pu en profiter pour faire mes vitres car avec le retour du soleil il est impossible de ne pas voir qu'il faut le faire ! Seulement, il faisait beau et quand il fait ce temps là, j'ouvre les baies vitrées et les vitres je ne les vois plus.

Donc, laissant ménage et autres bonheurs domestiques en attente du retour du progrès électrique, j'ai pris ma petite voiture et j'ai filé vers l'espace culturel où était rassemblé tout un tas de stands dédiés aux fils.

Bon, je ne suis pas du tout fan de tout ce qui est brocante. Je peux même dire que je fuis ce genre d'endroits. J'ai donc eu un premier mouvement de recul. De nombreuses tables rassemblaient peut-être des tas de trésors mais je n'avais pas l'envie de fouiner.

Deuxième constat, très très peu de laine. Les puces de couturière ne sont pas des puces de tricoteuses et c'est bien dommage pour moi !

Mais, j'ai trouvé au détour d'une allée, une table très accueillante. La dame exposait au milieu de ses tissus pour patchwork, tout un amalgame de livres qui faisait très très envie. J'ai donc lutté face à l'envie d'accumuler les achats. J'ai fait plusieurs fois le tour des exposants pour mûrir ma décision.

Voici mon butin :

Quand je suis le lapin blanc...

Un très beau livre en anglais de patchwork à base de ces fameuses balles de tissus que sont les Jelly Rolls.

Je ne sais pas vous, mais dès que je vois une de ces roues de tissus, j'ai les yeux qui sont irrémédiablement attirés et je perds toute notion du bon sens. Alors que ce ne sont que des bouts de tissus coordonnés, je trouve ça "trop mingon", "trop beau" et j'ai envie de devenir une patcheuse de talent.

Ce petit livre propose tout un tas de déclinaisons de quilts en utilisant à chaque fois une de ces fameuses Jelly Roll.

Pour les curieuses, voici des jelly rolls :

Mais, je n'ai pas succombé uniquement à l'appel des quilts, j'ai trouvé LE LIVRE que je cherchais sans le chercher depuis des années.

Je n'étais même pas consciente de combien ce livre manquait à ma collection déjà incroyable. Pourtant quand je l'ai vu, j'ai su.

Le temps s'est figé (vous voyez que c'est subjectif) et rien d'autre existait si ce n'est ce livre et moi. j'ai compris certaines agressions pendant les soldes, jamais je n'aurais lâché ce livre.

Petite photo :

Quand je suis le lapin blanc...

Le livre de La Droguerie avec les mythiques modèles pour bébé.

Comment ça ? je n'ai plus de bébé à la maison. Et aucun bébé d'annoncé dans tout mon entourage.

Et alors, faut-il nécessairement avoir un bébé sous la main pour apprécier les modèles de tricot pour bébé ?

Je m'en fiche, j'ai mon livre, enfin !

 

A ce propos, si vous connaissez quelqu'un qui aurait le fameux livre "Mon nom est Amineko" de chez Marabout de ficelle et qui voudrait le céder, merci de penser à me le dire. Je regrette depuis plus d'un an de ne pas l'avoir acheté quand je l'ai eu dans les mains. Voilà à quoi ça mène d'écouter sa raison.

 

Allez, je vous dis au 14 avril pour le premier anniversaire du rendez-vous boulet !

Voir les commentaires

commentaires

la Zette 25/04/2014 08:51

ah, le temps ! quel coquin ! il s'amuse bien de nous !
beaux achats, je n'ai pas non plus le livre de la droguerie, mais je me dis que j'en ai bien assez que je n'utilise pas ! :-)
bonne journée... tu as de l'électricité ? :-)

Emmanuelle 25/04/2014 18:06

Cette journée m'a coûté bien cher.... La dame a falsifié mon chèque et a quelque peu gonflé sa facture !
L'électricité est revenue...

NiniDS 19/04/2014 08:40

Tu décris très bien cette impression de temps à géométrie variable, de temps qui te file entre les doigts, de l'heure qui manque toujours pour "retomber sur ses pattes" et loger tout ce qu'il y à faire, à vivre... je le vis en ce moment, quelques jours d'absence + invitée à la maison = retard monstrueux...
Bravo pour cet achat, je le mets aussi dans ma liste à acheter, pourtant, mes bébés sont bien grands, mais des naissances prévues pour bientôt, et l'envie de faire des choses originales...
Bises et très bon week-end de Pâques.

Emmanuelle 21/04/2014 10:00

Merci pour ce commentaire..... Je te retourne tes vœux en espérant que ta course contre et avec le temps soit suspendue le temps de ce jour férié. Bises

sandpski 10/04/2014 21:39

bonsoir. J'ai eu l'impression que c'était moi qui avait écrit cet article tellement je me sens vivre au même rythme que vous. Sauf que je n'ai pas 2 chiens coquins mais 2 lapins (élevés comme des chats mais faisant des bétises comme des chatons !). Je vous souhaite de savouré chaque (rare) minute de détente.

Emmanuelle 11/04/2014 07:56

Merci et bon courage pour votre course contre et avec le temps....

zabelle 10/04/2014 20:51

ah le temps, je ne le vois pas passer non plus...j'aimerais faire beaucoup plus mais en ai je vraiment besoin? alors je prends un peu plus le temps et j'ai fait des coupes ...
bonne soirée

Emmanuelle 11/04/2014 07:55

Le mythe de la super maman, super femme doit cesser y compris dans ma tête... Pas si simple.

Miss Cox 10/04/2014 20:10

et sinon pour le boulet moi j'étais au taquet la semaine dernière mais y'avait personne alors je sais pas si je vais pas bouder un peu lundi ????? hihihi !!!

Emmanuelle 10/04/2014 20:39

Miss, le temps des caprices est fini !

Miss Cox 10/04/2014 20:07

moi aussi j'ai cette impression et pourtant j'ai bien moins de contraintes que toi !!!
(mais je fais les carreaux, va comprendre !!!)
bizoo et courage !
(il est vraiment bien le bouquin de la droguerie ?)

Emmanuelle 10/04/2014 20:40

Le livre est pas mal mais je n'ose pas le regarder de trop car j'ai peur de regretter de ne pas avoir pu tricoter de trop nombreux projets...

chez laramicelle 10/04/2014 20:05

quand j'étais mère au foyer j'ai savouré le temps d'élever mes enfants, temps qui a passé beaucoup trop vite,
quand j'ai retravaillé j'ai couru sans avoir une seconde à moi;
maintenant je suis en invalidité, les enfants sont partis, et j'ai mon temps, un vrai luxe , mais comme je ralentis , le temps passe vite;
il est inversement proportionnel à ma vitesse de déplacement ^^
bon courage petit lapin bloanc

Emmanuelle 10/04/2014 20:38

Je crois que c'est ça le sens de la vie, explorer des manières de vivre totalement différentes et à contre courant pour y faire face.

corinne 10/04/2014 19:35

j'ai le livre amineko en double, je peux te l'envoyer, réponds moi sur mon adresse mail en m'indiquant ton adresse ....

Emmanuelle 10/04/2014 20:36

Je fonce ! J'arrive....

clauderose 10/04/2014 19:26

C'est bien vrai, emmanuelle, le temps passe bien vite, mais tu n'as encore rien vu, moi qui suis votre ainée à toutes, je peux vous garantir que ça ira de plus en plus vite. Mais c'est bien de savoir apprécier chaque minute qui passe.
Bisous

Emmanuelle 10/04/2014 20:35

Effectivement, profitez de l'instant serait une bien bonne résolution dans nos vies trépidantes.

martichat 10/04/2014 17:39

Si il existait un marchand de temps, il ferait des affaires, et nous on se battrait peut-être pour pouvoir en acheter le plus possible...

Emmanuelle 10/04/2014 18:34

Oh, oui, je crois que je me ferai un plaisir d'en avoir tout un stock d'avance !

sophie 10/04/2014 16:25

Je voudrai aussi du temps le matin et surtout le soir, j'ai l'impression (comme tous les parents je suppose...) de n'avoir jamais assez de temps pour faire les choses tranquillement, toujours la course : "allez le filles, le bain, les devoirs, le diner, les dents, les histoires et dodo..."tous ça en 5 mn ;).
Les jelly rolls c'est très très tentant, pour l'instant je résiste car je ne sais pas quoi en faire mais c'est tellement croquignolet ! Et bravo pour ta découverte !
bizzz

Emmanuelle 10/04/2014 18:33

Même grand les enfants nous mangent du temps.... Pas simple de tout concilier et de garder une attitude zen.

Adeline 10/04/2014 13:34

Avoir du temps à soi sans avoir à courir : un luxe, un rêve, ....Alors en attendant de l'attraper, et comme toutes les femmes qui gèrent enfants, mari, maison, boulot, ... et leur adorable chien !!! on va continuer à courir en laissant des choses à faire. Et puis de temps en temps, oon gardera un peu de temps pour soi : un thé, un gâteau au chocolat, un livre, ... , promener son "Doug" qui lui a tout le temps pour les bêtises et dormir... Donc en résumé, nous avons une vie bien remplie dans laquelle on ne s'ennuie pas. Surtout ne culpabilise pas, personne ne t'a fait les corvées à ta place et personne ne s'est plaint !!! Si je rattrape le temps, je te l'envoye !!!!

Emmanuelle 10/04/2014 18:32

Merci Adeline d'avoir su me dire ce que j'ai tant de mal à entendre. Quant au temps si tu l'attrapes, ne le lâche pas, on a des sales 1/4 d'heures à lui faire passer...

beacar 10/04/2014 12:59

Rhooo veinarde..tu l'as trouvé CE livre de la Droguerie...tu te doute bien qu'avec tous les bébés qui m'entourent , il serait bien utile chez moi...il faudrait que comme toi, je dépasse mes angoisses et affronte la foule des brocantes pour le trouver...peut être...
Quant au temps qui file...pfff...j'ai tout le temps l'impression , en particulier quand je ne suis plus au boulot que les heures sont en fait des 1/4 d'heure...je cours perpetuellement après le temps..et j'aimerai tant que mes journées fassent 48 heures...

Emmanuelle 10/04/2014 18:30

Je suis très heureuse que cette longue coupure d'électricité ait coïncidé avec cette manifestation ! Quant à ce livre, je me doute de ton intérêt, il ne reste plus qu'à oser affronter la foule.

Pascale 10/04/2014 08:55

J'ai souvent la même impression que toi, ce temps qui s’allonge et s'accélère sans qu'on ait beaucoup de prise sur lui ....je me dis qu'il y a un temps pour chaque chose et que ce temps ne passe pas de la même manière suivant à quoi on l'emploie. Et je trouve essentiel de s'accorder ce temps de plaisir, comme tu l'as fait !
Amitiés.

Emmanuelle 10/04/2014 11:27

J'ai énormément de mal à m'accorder du temps plaisir. Étrangement, même mon temps tricot je le vis mieux quand il est pour un projet pour quelqu'un d'autre. ... la culpabilité comme toujours !

Nathy 10/04/2014 08:29

J'aimerai que le temps soit élastique pour pouvoir tirer dessus de temps en temps... Mais j'ai l'impression qu'il fond comme une bougie et que quelqu'un a pris ma part!!!
Sinon, les puces de courtières, j'adore!!! On y trouve plein de merveilles pour remplir ses placard... En attendant d'avoir le temps!!!

Emmanuelle 10/04/2014 11:25

Une fois de plus, on en revient au temps et surtout à celui qui nous manque tant !

mémé Christiane 10/04/2014 08:27

A lundi 14, la photo est prête ! Bisou

Emmanuelle 10/04/2014 11:23

Moi aussi, à lundi !

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog