Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2013-11-22T20:03:01+01:00

Le rendez-vous lecture # 112 #

Publié par Emmanuelle

Cet été, je m'étais régalée de lecture anglaise de l'époque victorienne.

Cet automne, je lis des auteurs femmes anglo-saxonnes.

Fatalement, à un moment ou un autre, une connexion était possible et prévisible.

Je n'ai pas acheté le volume 2 consacré par la Pléiade à Jane Austen. Je n'espère même pas le trouver dans ma trop petite bibliothèque municipale. Si jamais, vous avez dans vos livres un ouvrage consacré à la correspondance de Jane Austen, merci de me donner les références pour que je parte à la recherche du "précieux".

Puisque j'ai lu tout Jane et qu'elle n'est pas la seule femme écrivain de ce siècle, je me suis tournée vers Elizabeth Gaskell.

Lors d'une virée shopping dans une grande ville, donc hors de mon département, j'ai du faire un choix cornélien. Je voulais trouver soit Femmes et Filles soit Charlotte Brontë. A la place, j'ai eu entre les mains : Les amoureux de Sylvia ou Cranford.

J'ai choisi :

Le rendez-vous lecture # 112 #

Cranford d'Elizabeth Gaskell

 

L'auteur : Petit rappel en utilisant les notes de cette édition de poche, " Elizabeth Gaskell (1810-1865) fait partie de la talentueuse cohorte des romancières anglaises du XIX° siècle, aux côtés de Jane Austen, Charlotte, Emily et Anne Brontë et George Eliot. Ses romans et nouvelles se distinguent par leur charme, leur vivacité, leur humour, leur intelligence et même leur courage, si l'on songe au tollé que soulevèrent au moment de leur parution certains d'entre eux, jugés beaucoup trop progressistes par une partie de la bourgeoisie d'outre-Manche."

Si vous voulez en savoir plus, voici le lien vers l'article que je lui consacrais cet été : ici.

 

L'histoire : Une jeune fille, Mary Smith, nous fait visiter la paisible bourgade de Cranford en Angleterre. Cette petite ville rurale ne semble compter que des habitantes jusqu'à l'arrivée du capitaine Brown au moment où débute le récit.

Au fil du temps, Miss Smith va surtout centrer ses observations sur Miss Matilda Jenkyns. Cette cadette de fille de pasteur se fait appeler Miss Mathy et sa condition de vieille fille fait d'elle une personne timide mais sympathique. Elle vit au milieu des règles adoptées par feu son père puis sa sœur aînée disparue elle aussi. Miss Mathy a des amies qui obéissent à des règles de vie strictes et dictées par la conscience de son rang, Mrs Jamieson étant la reine de ses abeilles...

 

Mon avis : Il me faut l'avouer, ce récit m'a quelque peu déçue. Après l'excellent Nord et Sud, j'attendais beaucoup de cette lecture, trop peut-être, c'est même certain.

Le style est là.

Le sens de l'observation ne fait pas défaut et toutes ces dames de Cranford vivent dans une harmonie qui semble un véritable carcan. Il est vrai que nous avons aujourd'hui une impression de plus grande liberté mais des limites existent, elles sont justes moins visibles.

Miss Mathy est attendrissante. Elle est un peu comme une vieille femme qui a conservé une âme d'enfant. Elle est la bonne humeur incarnée malgré toutes les difficultés qu'elle traverse. Son respect de ses aînés en fait une femme apeurée et peu préparée à vivre seule. Miss Smith est comme son ange gardien.

Alors pourquoi ce sentiment de déception ?

Il n'y a pas une véritable histoire d'amour comme dans Nord et Sud ou les romans de Jane Austen.

Le récit s'écoule doucement malgré des rebondissements qui auraient pu en faire un chef-d'oeuvre.

Malgré tout, je crois en Elizabeth Gaskell et je sais que je la lirai à nouveau.

 

Depuis, je lis à nouveau une femme anglo-saxonne mais de notre temps :

Le rendez-vous lecture # 112 #

Bonne lecture !

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog